Energie

Les ingénieurs d’Itasca travaillent sur les problèmes techniques associés à la production d’énergie électrique et à la gestion des déchets en résultant, du point de vue de l’implantation de ces infrastructures dans l’environnement, à la surface et en sous-sol. Ceci comprend les questions géotechniques classiques associées à toute implantation industrielle, mais aussi des questions nouvelles relatives au comportement THM (Thermo, Hydro, Mécanique) des massifs rocheux et des circulations de fluides autour des ouvrages, pour des échelles spatiales allant de quelque cm autour de puits ou de galeries à l’échelle des sites et pour des échelles de temps très variables.

  • Exploitation d’énergies nouvelles : géothermie
  • Implantation de sites de stockage souterrains
  • Sureté du stockage de déchets nucléaires
  • Barrages et centrales hydroélectriques
  • Stabilité des fondations d’éoliennes
  • Stockage de CO2


Courtesy of Swedish Nuclear Fuel and Waste Management Co, Illustrator LAJ 

L’implantation de stockages souterrains sûrs à long terme, pour l’environnement et les populations environnantes, est un enjeu majeur de la filière énergétique. La barrière géologique – formations salines,  roches argileuses ou cristallines -  constitue l’ultime protection entre le milieu naturel et les déchets stockés. Par conséquent, l’étude de sureté des stockages nécessite une connaissance et une compréhension approfondies du comportement de la roche hôte. Dans les milieux cristallins en particulier, l’état de  fracturation des massifs rocheux est le vecteur principal des circulations potentielles (modèles de réseaux de fractures discrètes, dits DFN) et est un facteur essentiel à la caractérisation des propriétés du milieu. La modélisation des circulations de fluides dans ces milieux peu perméables est un aspect fondamental pour cette industrie mais aussi une problématique centrale pour l’exploitation de l’énergie géothermique ou le stockage de CO2.

Pour ces sujets en lien étroit avec l’environnement et le sous-sol, Itasca intervient régulièrement dans des projets d’ingénierie mais aussi dans des projets de recherche nationaux et européens, en collaboration avec des centres de recherches et les entreprises nationales en charge de la gestion durable de ces déchets (ANDRA, NAGRA, SCK-CEN, SKB, POSIVA). 

 

Exemples de projets :

  • Analyse court et long terme de la fracturation induite par le creusement de galeries/tunnels/puits, et de son influence sur la perméabilité du massif.
  • Analyse et optimisation de soutènements d'ouvrages souterrains en cours de creusement et en phase d'exploitation.
  • Modélisation de la propagation de la fissuration lors de la stimulation de puits géothermiques et analyse de l’efficacité énergétique.
  • Analyse de la fissuration induite par le stockage du CO2, due aux effets thermomécaniques. 
  • Modélisation de la fracturation de la roche, de l’échelle du puits à l’échelle du site.
  • Analyse des propriétés hydrauliques de roches cristallines et du contrôle par le réseau de fractures.
  • Définition de propriétés mécaniques effectives de la roche fracturée.

Références clients (liste non exhaustive) :

  • ANDRA (France)
  • BRGM (France)
  • EDF (France)
  • EIFFAGE (France)
 
  • NAGRA (Suisse)
  • POSIVA (Finlande)
  • SCK-CEN (Belgique)
  • SKB (Suède)