PFC

PFC

PFC (Particle Flow Code) est un code discontinu utilisé pour l’analyse, l’expérimentation et la recherche dans tous les domaines pour lesquels l’interaction de corps discrets, présentant des grandes déformations et/ou de la fracturation, est requise. PFC désigne à la fois les versions 2D et 3D du logiciel. PFC Suite rassemble les 2 versions PFC2D et PFC3D sous la même licence. PFC Suite présente l’avantage de pouvoir utiliser indifféremment l’une ou l’autre version qui exploite le même environnement et le même langage de programmation.

Nouveautés

PFC 6.0 intègre de nombreuses fonctionnalités très attendues de nos clients, telles que :

  • La possibilité de modéliser des objets non sphériques et anguleux. En complément des particules sphériques et des clumps (assemblages de particules sphériques), PFC 6.0 permet de modéliser des blocs rigides convexes (polygones en 2D, polyèdres en 3D). Ces nouvelles formes peuvent être liées par un nouveau modèle de contact équivalent au BPM (Bonded Particle Model), nommé BBM (Bonded Block Model).
  • Une véritable intégration de PFC3D avec FLAC3D : Plusieurs niveaux de couplage sont proposés. Ce couplage comprend aussi bien les éléments de structure FLAC3D (poutres, câbles, coques), que la création d’une surface de couplage entre les particules PFC3D et les zones FLAC3D, mais également une zone de recouvrement des modèles discret et continu, pour améliorer la transition d’un modèle à l’autre dans le cas de simulations dynamiques.
  • Deux nouveaux modèles de contact pour répondre aux besoins de nos clients : 1. Un modèle de cohésion souple qui modifie la rigidité de la liaison en fonction de son taux d’allongement. Cela conduit à une augmentation du rapport entre la résistance à la compression simple et la résistance à la traction. 2. Un modèle d’adhésion dont la cohésion résulte de l’attraction à courte distance entre 2 particules, ce qui correspond à une approximation linéaire de la loi de force de van der Waals. Il n’y a ici pas de notion de rupture puisque l’attraction est toujours présente dès lors que les surfaces en interaction se situent dans une plage d'attraction donnée.
  • Une transition PFC 5.0-PFC 6.0 facilitée : La dernière mise à jour de PFC 5.0 peut enregistrer des fichiers que la version 6.0 peut importer et restaurer. Un convertisseur automatique des scripts de la version 5.0 à la version 6.0.
  • Des fichiers de résultats et graphiques mis à jour, une compatibilité accrue avec les outils de prise en main à distance (Remote Desktop Protocol), un panneau d'aide intégré, une compatibilité des fichiers pour les futures versions.

 

Domaines d'applications

Domaines d'applications

PFC peut être utilisé pour mener des études complexes dans de nombreux domaines touchant au génie civil, au génie des matériaux, à l'ingénierie des procédés et à l’industrie agro-alimentaire ou chimique :

  • Analyse des mécanismes d’endommagement et de rupture de roches et matériaux cohésifs, soumis à une sollicitation mécanique, thermique ou hydraulique, 
  • Modélisation de l’écoulement des matériaux discrets, dans le cas d’éboulement, de convoyage, de transport,
  • Analyse du comportement des matériaux soumis à une fatigue cyclique ou statique, à court ou à long terme,
  • Optimisation de machines-outils - mélange, séparation/ségrégation de compositions granulaires,
  • Optimisation du processus de compactage d’une poudre et de l’éjection du produit fini,
  • Etude des phénomènes à l’origine de l’écrasement et de la dislocation des matériaux.
     

Modules intégrés

  • Thermique: Modélisation des phénomènes de stockage et de conduction thermique, pouvant engendrer des déplacements relatifs et le développement de forces induites, jusqu’à endommagement ou la rupture du matériau,
  • C++: Des modèles de contact, des plus simples aux plus complexes, sont prédéfinis dans PFC. Ceux-ci peuvent être activés indépendamment les uns des autres, soit sur l’ensemble des contacts soit sur certains d’entre eux.